Pourquoi le nom Opération Nez rouge?

Larmé canadienne à Valcartier tenait des exercies  pendant les grands froids de février; elle nommait ces exercices ''Opération Nez rouge.''  Les organisateurs ont pensé que ce nom était parfaitement adapté au service bénévole de raccompagnement durant la les journées froides du mois de décembre;  et la permission d'utiliser ce nom pour la campagne de sécurité routière fut accordée.  Le nom fait bien entendu aussi référence à la célèbre chanson Le petit renne au nez rouge et au conte de Noël de Rodolphe, le petit renne au nez rouge guidant le traîneau du Père Noël grâce à la lumière de son nez. Rudolphe, ou Rudy (diminutif de Rudolf de la chanson en anglais Rudolf The Red Nose Reindeer) fut donc choisi comme symbole d'Opération Nez rouge et en est la mascotte.

Comment tout a commencé

En 1984, Jean-Marie De Koninck était professeur de mathématiques (il l'est encore aujourd'hui) et, dans ses loisirs, entraîneur de l'équipe de natation de l'Université Laval. Soucieux de pouvoir offrir des bourses d'études aux étudiants et étudiantes-athlètes qui choisiraient d'obtenir un diplôme à l'Université Laval, il cherchait une façon originale de financer son équipe.

Un jour, à la fin de septembre 1984, au volant de sa voiture, il entend à la radio des statistiques effarantes sur les graves problèmes causés par la conduite avec les facultés affaiblies. On raconte, entre autres, que plus de 50 % des accidents mortels sur les routes sont causés par des automobilistes qui ont consommé de l'alcool.

Par la suite, il entend un tenancier de bar raconter que ses clients, à 3 heures du matin, ne veulent pas laisser leur voiture sur place et rentrer à la maison en taxi; non pas parce que c'est un service coûteux, mais plutôt parce que le bon Québécois aime bien avoir sa voiture à l'œil et l'utiliser en tout temps.

C'est alors que lui vient l'idée de mettre à contribution ses 25 nageurs et nageuses. Il offre aux automobilistes qui ont pris un verre de trop la possibilité d'être raccompagnés chez eux dans leur propre voiture. Avec la collaboration du Service de police de la Ville de Québec et de la station de radio CHRC, la première Opération Nez rouge s'est déroulé du 13 au 23 décembre 1984.

Voilà comment est né ce service de raccompagnement, gratuit, connu aujourd'hui sous le nom d'Opération Nez rouge et qui se déroule durant le temps des Fêtes chaque année depuis 1984. D'une idée de financement, son initiateur a développé une campagne de sécurité routière dont les bénéfices pour toute la population se font sentir à longueur d'année.

Organisation à but non lucratif

En 1985, suite à son succès inaugural, Opération Nez rouge s'incorpore et devient une organisation à but non lucratif ayant pour mandat d'aider et d'appuyer le développement d'organisations locales d'Opération Nez rouge à travers le Canada. Sa mission est de valoriser, par une approche citoyenne non moralisatrice, l’adoption d’un comportement responsable dans toutes situations de facultés affaiblies, en offrant un service de raccompagnement accessible et confidentiel dispensé par et pour la communauté, dont les retombées financières profitent à des organismes locaux dédiés à la jeunesse.